A Turn in the Dream-Songs

Jeffrey Lewis

Pays : USA
Date de sortie : 2011
Label : Rough Trade
Site du groupe : www.thejeffreylewissite.com

Anti-folk

Ecouter sur  | + d'infos sur  | Achetez sur

La Chronique de Mr Blue : Jeffrey Lewis fait partie de ces passeurs, de ces conteurs de la dualité de ce monde, entre le misérabilisme du Moi et la grandiloquence de tout à chacun. Pas pour rien que son sujet de mémoire en Université de littérature fut le génialissime et dérangeant comics Watchmen, critique acerbe de nos maux de société et du classique mais fallacieux manichéisme de la vie. Alors Jeffrey dessine des comics où il décrit son quotidien à la fois navrant et touchant d'un homme ordinaire tout autant qu'il invente des histoires tordues servant son imaginaire et ses névroses. Mais Jeffrey chante aussi. Ses premiers textes sont vites remarqués et il rencontre avec Geoff Travis, le patron du label Rough Trade, le terreau qui lui permettra d'évoluer rapidement dans l'univers de l'anti-folk. Cette scène combine le naturel, l'abrasif et l'engagement politique de la scène punk avec le son du folk américain traditionnel. Daniel Johnston en est l'un des premiers grands maîtres, Jeffrey lewis un de ses fils spirituels. Sur son dernier album, A Turn in the Dream-Songs, jeffrey nous livre son meilleur. Avec sa voix nasillarde, plus parlée que chantée, et ses accords bancals, il sublime l'étrangeté et l'ordinaire du quotidien comme il nous émeut ou nous amuse. Épaulé par de nombreux guest (des membres de The Vaselines, Dr. Dog, Au Revoir Simone et The Wave Pictures, entre autres), il rit du quotidien du célibataire, ses tables pour un et ses plats tout prêts, plutôt que d'en pleurer (When You're by Yourself). Il plonge aussi dans des fables pittoresques nées de son imagination sans limites, capable de faire du destin d'une étrange substance verte la plus déchirante des ballades (Krongu Green Slime), et de son propre suicide raté, une aventure aux riffs grinçants et à l'autodérision salvatrice (So What If I Couldn't Take It). Jeffrey est un passeur étrange, drôle, cynique, dérisoire, par la voix et l'image. Dernière preuve lors de ses concerts avec son concept de « Low Budget Video » où il montre des dessins pour illustrer ses chansons. Qu'on aime ou qu'on déteste, Jeffrey questionne et ne laisse pas indifférent.

  • MARDI 10 NOVEMBRE /// THE ANGELCY + MALHABILE /// AKWABA
  • Faada Freddy – Crest Jazz Vocal 2015
  • Le Cabaret Vert selon....
  • Le Bouche à Oreille #16 - Set&Match
  • Concert de The Soft Moon à l'I-Boat
  • Le Bouche à Oreille #15 - Gontard

ENVOYEZ NOUS VOS PROJETS Á :
Un Disque Un Jour
350 Chemin du Pérussier
84170 Monteux

On est qui et on fait quoi ? Un Disque Un Jour est un rendez-vous pris quotidiennement avec tous les curieux de la musique et dont le but est de faire découvrir ou redécouvrir des disques dans tous les styles et qui valent le coup d'être écoutés. L'équipe est composée actuellement de 10 personnes + quelques électrons libres et nos critères de choix sont totalement subjectifs, basés sur des goûts personnels et ne souffrent d'aucune contrainte. Pour nous suivre rendez-vous également sur facebook et twitter.

Pour nous contacter :
Programmation, chronique d'album, presse, pro & publicité : hello@undisqueunjour.com

Partenaires :