The Godfather

Bande originale de film

Pays : USA / Italie
Date de sortie : 1972
Label : Paramount

B.O.F.Fanfare

Ecouter sur  | Achetez sur

Lecteur audio Youtube indisponible !

La Chronique de Mr Orange : Un jour, ce jour ne viendra peut être pas, je vous demanderai de faire quelque chose pour moi. Mais en attendant, il est temps de se plonger dans l'histoire de la Famille... Originaire du village de Corleone en Sicile, Vito Corleone s'installe dans les années 20 aux Etats-Unis où, menant une vie paisible, il se met à rendre des services à la communauté. Très vite, Vito le bienfaiteur, un homme discret et travailleur, gagne le respect de son quartier pour en devenir le prince. En quelques années il se retrouve à la tête d'un empire colossal, se fait appeler Don Corleone et contrôle en partie la ville de New York grâce à un tas d'amis redevables qui occupent pour certains de hautes fonctions politiques et juridiques. Vous l'aurez reconnu, ce personnage n'est autre que le Parrain, tiré du livre de Mario Puzo et adapté au cinéma en 1972 par Francis Ford Coppola. Composée par le compositeur et chef d'orchestre italien Nino Rota, la bande originale est à l'image du film et de ses personnages : fidèle à des principes et à une identité forte, elle tourne autour de thèmes musicaux bien connus, orchestrés avec goût et subtilité. En ouverture, The Godfather Waltz donne le ton : grave et stridente, la trompette ressemble à une marche funèbre et l'entrée du violon et des percussions au rythme de valse en dissipent à peine la lourdeur. Ces mélodies sont adaptées aux intrigues et aux ambiances développées dans le film : le dramatique The Halls of Fear se trouve ainsi aux antipodes du Love Theme From The Godfather avec, encore, la reprise du même thème musical. Ses adaptations mettent en évidence les différentes étapes de la saga familiale : humbles et modestes, les premiers airs reflètent bien les chansons importées de Sicile (Apollonia), jouées avec des instruments locaux, tandis que sur le troisième volet, les adaptations symphoniques reflètent bien l'opulence, l'exubérance et les excès dans lesquels se sont murés les Corleone. Dispersés au milieu du disque, on retrouve des morceaux de jazz crooner, en écho à l'apparition du neveu de Don Corleone, le chanteur en vogue Johnny Fontane. Après l'accession au rêve américain et après cinquante années d'affaires, l'héritage de Vito Corleone est devenu si lourd à porter que le retour vers le paradis perdu, la terre de ses ancêtres, est à la fois ardemment désiré et fatal. Ce film mythique au scénario imparable se drape dans une bande originale quasi parfaite qui fait plus que mettre en valeur les moments clés du film : elle en devient le narrateur omniscient.

  • MARDI 10 NOVEMBRE /// THE ANGELCY + MALHABILE /// AKWABA
  • Faada Freddy – Crest Jazz Vocal 2015
  • Le Cabaret Vert selon....
  • Le Bouche à Oreille #16 - Set&Match
  • Concert de The Soft Moon à l'I-Boat
  • Le Bouche à Oreille #15 - Gontard

ENVOYEZ NOUS VOS PROJETS Á :
Un Disque Un Jour
350 Chemin du Pérussier
84170 Monteux

On est qui et on fait quoi ? Un Disque Un Jour est un rendez-vous pris quotidiennement avec tous les curieux de la musique et dont le but est de faire découvrir ou redécouvrir des disques dans tous les styles et qui valent le coup d'être écoutés. L'équipe est composée actuellement de 10 personnes + quelques électrons libres et nos critères de choix sont totalement subjectifs, basés sur des goûts personnels et ne souffrent d'aucune contrainte. Pour nous suivre rendez-vous également sur facebook et twitter.

Pour nous contacter :
Programmation, chronique d'album, presse, pro & publicité : hello@undisqueunjour.com

Partenaires :