s/t

Vermillion Sands

Pays : Italie
Date de sortie : 2010
Label : Alien Snatch Records

FolkGarage

Ecouter sur  | + d'infos sur  | Achetez sur

Lecteur audio Youtube indisponible !

La Chronique de Mr Orange : En 2010, les italiens de Vermillion Sands sortent enfin leur premier disque, éponyme, après une bonne poignée de 45 tours qui les aura doucement popularisés dans la sphère rock indé européenne. En creusant, on se rend compte que l'Italie est un pays qui foisonne de groupes garage qui en plus d'être relativement populaires malgré une certaine confidentialité, sortent des disques de très bonne facture, avec des chansons souvent remarquables et un travail de production soigné. Nous avons déjà parlé des Mojomatics, éclaireurs et pionniers, figures de proue de la scène garage Italienne; voici maintenant les Vermillion Sands. On peut dire que l'esprit rock minimaliste du groupe réside dans les compositions sans prétention et presque anodines d'Anna Barratin, la voix du groupe qui s'accompagne à la guitare acoustique, alors que les trois autres s'occupent du reste. Les bruits de fond, la basse ronde, les effets de guitare, les marches et rythmes décérebrés constituent le gros du son du groupe avec une variété et une inspiration épatantes. Le style garage-folk de Vermillion Sands oscille entre le côté do it yourself d'un groupe qui ne s'embarasse pas du son lêché souvent pataud, et la volonté de proposer avec réussite quelque chose de bien fini et de franchement classe. La menaçante Monsoon Blues, tenace, teigneuse et d'une mélancolie absolue, est parfaite, alors que s'enchainent ensuite les mid-tempo d'une folk qui ne se réclame de personne, sortie de l'imagination fertile d'un groupe qui s'installe dans une délicieuse ambiance grave et psychédélique. Il arrive que la folk-garagienne des Vermillion Sands prenne des orientations punk sixties (Wake Me When I Die, Warm Up), pop (Weary & Weak, Sew My Heart), et même country (The Last Day), sans que l'album ne patisse d'une hétérogénéité malheureuse. La voix décalée d'Anna Barratin et l'imperfection mesurée de la plupart des morceaux, ajoutées à l'orgue fou, aux rythmes fournis et fleuris et aux arpèges de guitare sillonnant l'ensemble à vue, donnent aux morceaux une fraîcheur, une spontanéité et un côté artisanal et authentique du plus bel effet. Si comme nous vous pensez que ce premier album des Vermillion Sands est une franche réussite vous pouvez toujours enchainer avec les singles, eux aussi valent largement le coup.

  • MARDI 10 NOVEMBRE /// THE ANGELCY + MALHABILE /// AKWABA
  • Faada Freddy – Crest Jazz Vocal 2015
  • Le Cabaret Vert selon....
  • Le Bouche à Oreille #16 - Set&Match
  • Concert de The Soft Moon à l'I-Boat
  • Le Bouche à Oreille #15 - Gontard

ENVOYEZ NOUS VOS PROJETS Á :
Un Disque Un Jour
350 Chemin du Pérussier
84170 Monteux

On est qui et on fait quoi ? Un Disque Un Jour est un rendez-vous pris quotidiennement avec tous les curieux de la musique et dont le but est de faire découvrir ou redécouvrir des disques dans tous les styles et qui valent le coup d'être écoutés. L'équipe est composée actuellement de 10 personnes + quelques électrons libres et nos critères de choix sont totalement subjectifs, basés sur des goûts personnels et ne souffrent d'aucune contrainte. Pour nous suivre rendez-vous également sur facebook et twitter.

Pour nous contacter :
Programmation, chronique d'album, presse, pro & publicité : hello@undisqueunjour.com

Partenaires :